Escapade en Tourraine : Le château de Chenonceau

 

IMG_3408

I- L’histoire du château…

L’origine du château de Chenonceau remonte au XI ème siècle, le domaine étant composé d’un manoir fortifié et d’un moulin appartenant à la famille « Des marques ». En l’an 1414, le roi Charles VI ordonne la destruction de la propriété pour rébellion à l’ordre et à la volonté royale de la famille propriétaire.  Après un retour en grâce après du roi, Jean des Marques parvint en 1432 à bâtir une forteresse plus vaste dont il reste aujourd’hui le donjon qui sert de salle des gardes à l’avant du château. Faute de moyens financier pour continuer les travaux, le château est revendu au financier Thomas Bohier en 1515. Celui-ci fait abattre la forteresse médiévale à l’exception du donjon et entame des travaux de 6 ans pour construire un château conforme à l’esprit de la renaissance comme les châteaux environnants. A sa mort, son fils ne parvint pas à rembourser toutes les dettes de son père et est contraint de céder la demeure à François Ier.

On surnomme le château de Chenonceau « le château des dames » pour les multiples empreintes laissées par les illustres femmes ayant séjourné au château et contribué à l’évolution de l’architecture  et des jardins. Après son avènement en 1547, Henri II offre le château de Chenonceau à sa favorite Diane de Poitier qui embellit le domaine en faisant tracer un jardin et construire le pont sur le cher. A la mort du roi, Catherine de Medicis contraint Diane de Poitier à lui restituer le château et lui offre en échange le château de Chaumont-Sur-Loire. A son tour, la souveraine effectue des travaux d’agrandissement de la bâtisse en faisant construire une galerie à deux étages sur le pont, (état actuel du château) et inaugure la salle de bal en 1577. C’est au sein même du château que Jeanne de Navarre a négocié le mariage de son fils Henri  avec Marguerite de Valois (les futurs Henri IV et reine Margot).  A sa mort, le château revient à Louise de Vaudémont-Lorraine puis à César de Vendome (fils d’Henri IV et Gabrielle d’Estrée).

En 1733, il est acquis par la famille Dupin. Mme Dupin, femme d’esprit qui accueillera dans ses salons littéraires les grands Voltaire, Montesquieu, Buffon, Marivaux ou encore Rousseau. On affirme que Mme Dupin a volontairement changé le nom du château, passant du château de Chenonceaux au château de Chenonceau, affirmant que le « X » était symbole de l’ancien régime. 

Enfin, au XX ème siècle, le château sert d’hôpital miliaire durant la première guerre. Il est aujourd’hui classé monument historique depuis 1840 et accueille chaque année plus de 850 000 visiteurs. 

Horaires et tarifs:

  • ouvert toute l’année de 9h à 18h ( horaires variables en fonction des saisons)
  • 10,50 euros en plein tarif, 8,50 euros de 7 à 18 ans et étudiants de moins de 27 ans.

II- Galerie de photographies :

Les façades du château:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’intérieur du Château:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le parc et les jardins:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Escapade en Tourraine : Le château de Chenonceau »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s